Paquet télécoms - GUE/NGL est le seul groupe à défendre la liberté d'expression sur internet

Publié le par Marie-Christine Vergiat

"Vous ne pouvez pas faire de compromis sur les droits des citoyens" - trois raisons de s'opposer au compromis du paquet télécom
 
S'exprimant au Parlement européen avant le vote de demain sur le paquet télécom, la députée suédoise du GUE/NGL Eva-Britt Svensson a déclaré que c'est un "dossier qui entrave la liberté d'expression et des droits civils" et elle a donné trois raisons de voter contre:
 
1. Le compromis n'offre pas de garanties suffisantes pour les citoyens de la part des autorités et des opérateurs internet. Le texte signifie que les droits de l'utilisateur final ne peuvent pas être limités par les Etats membres- mais il ouvre la porte aux entreprises privées d'introduire des restrictions.
 
2. Les propositions d'amendements de Svensson sur les droits relatifs à internet - les modifications de droits de citoyens - n'ont pas été incorporées dans ce texte qui, entre autres choses, pourrait conduire internet à devenir comme la télévision par câble, nécessitant des abonnements spéciaux afin d'avoir un accès complet à internet.
 
3. Le paquet télécom est régit selon les règles du marché intérieur et ainsi la Cour de justice des Communautés européennes se prononcera sur les conflits d'intérêts. La liberté d'expression ne doit pas être décidée par la Cour de justice.
 
Grâce à la pression du public, des protections importantes pour les utilisateurs d'internet ont été gagnées - mais elles sont insuffisantes pour la gauche. Vous ne pouvez pas faire de compromis sur les droits des citoyens", a déclaré Svensson.
 
Après le vote concernant le paquet télécom, la députée suédoise a exprimé sa déception suite à l'adoption de la législation sur les télécommunications qui est insuffisante sur les questions de protection des consommateurs et de liberté d'expression.   
 
«L'accord de compromis n'empêche pas les entreprises privées d'introduire des restrictions sur les droits des utilisateurs finaux», a-t-elle déclaré. «En outre, il n'incorpore pas les amendements de notre groupe sur les droits des citoyens et implique que c'est la Cour de justice des Communautés européennes qui se prononcera sur les conflits d'intérêts et le droit à la liberté d'expression.» 
 
«Cela m'étonne que le Parti des Pirates ait voté oui alors que c'est une trahison claire de ceux qui les ont élu pour défendre la liberté sur internet. Ce paquet compromet les droits des citoyens", a déclaré Svensson.  
 
Vote final sur le rapport Trautman : 510 en sa faveur, 40 contre et 24 abstentions.

GUE/NGL PRESS

Commenter cet article