"Il faut donner la priorité aux personnes plutôt qu'aux banques, ou s'attendre à plus de protestations"

Publié le par Marie-Christine Vergiat

BISKY%20Lothar%20DELa confiance des citoyens dans l'UE est en train de s'étioler et les protestations vont perdurer" a prévenu Lothar Bisky, Président du GUE/NGL en s'adressant au Président de la Commission Barroso aujourd'hui suite au débat sur l'État de l'Union au Parlement européen.

 

Tout ce que les citoyens voient sont des coupes sombres pour les services sociaux, l'éducation et la formation, et plus de pression sur les salaires, des pensions insécurisées et la précarité du travail», a-t-il déclaré. «Il n'y a aucune surprise à ce que les protestations continuent- aujourd'hui les syndicats ont appelé à une grève ici en France, et le 29 septembre il y aura des manifestations contre l'austérité partout en Europe.» 

 

«Les citoyens réclament une réforme efficace du marché financier. Nous avons besoin d'une interdiction sur les fonds spéculatifs, une interdiction sur une spéculation prédatrice, l'introduction d'une taxe sur les transactions financières et le rejet de l'idéologie de flexicurité. Les divisions sociales se sont creusées dangereusement alors que des milliards ont été versés pour sauver les banques, et les personnes les plus pauvres et socialement défavorisées ont été contraintes à en payer le prix.»

 

En guise de conclusion Bisky met l'accent sur la question des Roms.  «Il est inacceptable que les peurs soient exploitées de cette manière dans une communauté qui a toujours souligné les droits universels de l'homme et les valeurs morales. Ces droits s'appliquent à tout le monde qu'ils soient français, polonais, anglais, espagnols, allemands ou autre, ainsi que pour tous les Sinti et Roms.»

Commenter cet article