Déclaration en soutien aux cinq cubains arbitrairement incarcérés aux Etats Unis et à leurs épouses

Publié le par Marie-Christine Vergiat

DÉCLARATION  D'EURODEPUTÉS ET D'EURODEPUTÉES

EN SOUTIEN AUX CINQ CUBAINS ARBITRAIREMENT INCARCERES AUX ETATS-UNIS ET A LEURS EPOUSES

 

Considérant que la condamnation à de très lourdes peines de prison pour « conspiration en vue d'espionnage » prononcée, en l’absence de toute preuve, entre le 12 et le 27 décembre 2001, de Fernando Gonzalez , René Gonzalez, Antonio Guerrero, Gerardo Hernandez et Ramon Labañino par le tribunal de Miami ( Etats-Unis)  constitue une aberration judiciaire et une détention arbitraire (comme l’a d’ailleurs affirmé, le 27 Mai 2005, le groupe de travail sur les détentions arbitraires de l’ONU),

Considérant que les délais imposés aux familles des cinq prisonniers pour  obtenir un visa leur permettant de se rendre aux Etats-Unis et ainsi rendre visite à ceux-ci constituent une torture psychologique, 

Considérant que le refus de visa répété qui empêche depuis plus de onze ans Adriana Perez et Olga Salanueva de rendre visite à leurs maris Gerardo Hernandez et René  Gonzalez constitue une violation des droits les plus essentiels des personnes incarcérées qui doit être vigoureusement dénoncée,  

-Nous demandons que Adriana Pérez et Olga Salanueva, épouses de Gerardo Hernandez et René Gonzalez, puissent leur rendre visite en prison

-Nous demandons que le verdict du Groupe de travail sur les détentions arbitraires de l’ONU du 27 Mai 2005 qui qualifie l’incarcération des Cinq d’arbitraire soit appliqué

-Nous demandons que le gouvernement des Etats-Unis, et particulièrement le président Obama, utilise ses pouvoirs constitutionnels et rende leur liberté aux Cinq

-Nous appelons l’Union européenne à user de toute son influence, notamment lors du sommet UE-USA des 2 et 3 Novembre prochains, pour que les Etats-Unis d’Amérique respectent les droits de l'Homme et appliquent leur propre Constitution et libèrent Fernando Gonzalez, René Gonzalez, Antonio Guerrero, Gerardo Hernandez et Ramon Labañino. 

 

Premiers signataires:

Jean-Luc Mélenchon (France - Vice Président de la Commission des Affaires Etrangères), Marie-Christine Vergiat (France - militante des Droits de l'Homme), Willy Meyer (Espagne - Vice Président d'EUROLAT), Patrick Le Hyaric (France- Directeur du Journal l'Humanité), Nikolaos Chountis (Grèce),  Elie Hoarau (France- Île de la Réunion), Gabriele Zimmer (Allemagne), Jacky Hénin (France), Kyriacos Triantaphyllides (Chypre)

Commenter cet article