Droits de l'Homme au Parlement européen : la Russie, le Kazakhstan et la Syrie en ligne de mire

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Lors de la dernière journée de la session plénière à Strasbourg, le jeudi 17 septembre, le Parlement européen a voté trois résolutions d’urgence portant sur la situation des droits de l’Homme en Russie, au Kazakhstan et en Syrie.
 

Assassinats des défenseurs des droits de l’Homme en Russie

Dans une résolution qui reste peu critique face à la gravité des violations des droits de l’Homme en Russie et notamment en Tchétchénie, les députés européens demandent aux autorités russes de mener une enquête « rapide, approfondie et efficace » sur les assassinats des militants russes Natalia Estemirova, Zarema Sadulayeva et Alik Dzhabrailov.

Et bien que les députés européens n’oublient pas de féliciter l’Etat russe pour les actions- mineures- entreprises afin de jeter la lumière sur les meurtres et surtout celui de la journaliste Anna Politkovskaïa, ils ne condamnent dans aucun cas ces meurtres là et les violations des défenseurs des droits fondamentaux dans la Russie de M. Poutin.

Au nom de la GUE/NGL, avec le danois Soren Sondergaard, nous avons proposé un texte de résolution plus rugueux et ferme. C'est un  texte plus modéré (consensuel) qui a été adopté finalement mais nous l'avons néanmoins voté la résolution estimant que le plus important était de condamner ces crimes pour attirer l’attention du plus grand nombre possible de personne sur la situation des droits de l’Homme en Russie.


Pour voir le texte adopté par le Parlement européen, cliquez ici


Kazakhstan

Le 3 septembre 2009, Evgeniy Zhovtis, directeur du Bureau international du Kazakhstan pour les droits de l'Homme et l'état de droit, a été déclaré coupable d'homicide involontaire et condamné à quatre ans d'emprisonnement pour avoir heurté un piéton et causé sa mort alors qu'il était au volant de sa voiture le 26 juillet 2009.

M. Zhovtis n’a cessé de déclarer que, lors son procès, le juge a refusé d’examiner des preuves importantes présentées par son avocat. Andrea Berg, représentante de Human Rights Watch, a affirmé qu’il s’agissait plutôt d’un procès politique ayant pour but de donner un coup aux défenseurs des droits de l’Homme à Kazakhstan.

Avec sa résolution, le Parlement européen demande aux autorités kazakhes de réexaminer la sentence prononcée contre Evgeniy Zhovtis et d'ouvrir une deuxième enquête, "complète et impartiale", sur les circonstances de l'accident pour lequel il a été condamné.


Pour voir le texte adopté par le Parlement européen, cliquez ici


Syrie

Muhannad Al-Hassani, avocat spécialisé dans la défense des droits de l'Homme et président de l'Organisation syrienne des droits de l'Homme (Sawasiyah), a été arrêté par les autorités syriennes le 28 juillet 2009 et inculpé d'"atteinte au sentiment national" et de "diffusion de fausses informations" lors d'une audience à huis clos à laquelle son avocat n'a pu assister.

Dans un ton plus dur que sur les deux autres textes adoptés, les euro-députés demandent aux autorités syriennes la libération immédiate ainsi que celle « tous les prisonniers de conscience, prisonniers défenseurs des droits de l'Homme, y inclus Anwar al-Bunni et Kamal Labwani, militants pour la paix ».

 

Pour voir le texte adopté par le Parlement européen, cliquez ici

Commenter cet article

viamax 18/11/2009 16:40


Des ONG et des défenseurs des droits de l'homme en Russie avaient appelé auparavant l'Union européenne à faire pression sur Moscou, à l'occasion du sommet UE-Russie de Stockholm, notamment
concernant le Caucase, où les assassinats de militants se sont multipliés cette année.


Marie-Christine Vergiat 28/11/2009 03:02


Merci beaucoup


Marie Christine 23/10/2009 23:03


Merci Michel : pour moi les droits de l'Homme intègre les droits économiques et sociaux et donc la défense de tous les droits acquis. Tous ces combats ne peuvent et ne doivent être dissociés
Amitiés

Marie-Christine


Michel C. 04/10/2009 21:54


Marie Christine, nous comptons sur toi et nos quelques élus de "la gauche qui ne ment pas" ou, si tu préfères, de la "gauche de gauche", pour défendre non seulement les droits basiques de
l'humanité (la vie) mais aussi les droits qu'elle a acquis au cours de sa marche titubante vers une Lumière de plus en plus précise.
Merci à toi, et bon courage !
Michel C., militant PG Yonne


Marie-Christine Vergiat 07/12/2009 01:06


Merci surtout à toi de ton soutien

Bon courage pour les prochaines échéances

Marie christine