La LdH des Alpes de Haute Provence et les retraites

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Voici un message de la LDH de Haute Provence que je partage totalement.

 


 

 La LdH des Alpes de Haute Provence et les retraites
 
Les droits économiques, culturels et sociaux sont à valoriser, appliquer et défendre au même titre que les droits civils et politiques. Le droit à une retraite décente, inscrit notamment dans le programme du Conseil National de la Résistance en date du 27 mai 1943, fait partie de ces droits et c’est dans cette continuité que la Ligue des Droits de l’Homme se situe.
 
L’absence de réglementation des marchés financiers comme les équations comptables et techniques ne peuvent servir d’argument pour que, dans un simulacre de débat, soit enterré le principe de solidarité inséparable d’une réforme des retraites.
 
*                    Il ne saurait être question d’éluder davantage la question centrale de la répartition des richesses.  Puisqu’ils doivent être revus à la hausse, les financements solidaires doivent logiquement et prioritairement concerner la taxation des stocks options et de tous revenus financiers, la suppression claire du bouclier fiscal, l’élargissement justement partagé de l’assiette des cotisations patronales et salariales, la suppression d’exonérations de cotisations.


*                    Il ne saurait non plus être question de tolérer davantage l’hypocrisie attachée à la fonction des élus et gouvernants de la République consistant à cumuler les « indemnités » de plusieurs mandats et de plusieurs retraites. Mettre un terme à cette injustice aurait au moins valeur de symbole aux yeux de ceux qui survivent avec une minimum vieillesse (708,9575 € mensuel) pour seul viatique.


*                    Enfin, la LDH qualifie de démagogique le discours adressé aux générations les plus précarisées visant à leur faire miroiter un avenir meilleur au prix d’efforts qu’elles sont et seront, de fait, dans l’incapacité matérielle de satisfaire.
 
Pour toutes ces raisons, la LDH des Alpes de Haute Provence s’associe à la grève du Jeudi 27 mai.

Commenter cet article