Pétition RESF "Mustafa et Eyup doivent rester en France avec leur famille !"

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Le droit de vivre en famille est un droit inaliénable pour tous ceux et toutes celles qui vivent dans notre pays. Il doit redevenir une réalité pour Mustafa et Eyrup. Il serait temps que le gouvernement français mette en pratique ses discours et ses actes en matière de droits de l'Homme et respecte les engagements internationaux de la France.

P1362 - Mustafa et Eyup doivent rester en France avec leur famille !

 

Mardi 24 novembre 2009


Mustafa  ERGEN, 21 ans, et Eyup ERGEN, 24 ans, turcs habitant le Pontet, ont été interpellés le jeudi 19 novembre lors d’un contrôle routier et sont depuis enfermés  au CRA du Canet à Marseille.


Depuis 6 ans pour l’un, 3 ans pour l’autre, ils vivaient en Vaucluse avec toute  leur famille enfin réunie autour de leur père, en France depuis 1995 et de leur sœur mariée avec 3 enfants nés en France . Ils étaient heureux et le manifestaient en apprenant activement le français. Ils étaient fiers  d’avoir participé à un atelier théâtre qui a eu les honneurs de la presse locale. Ils se sentaient pontésiens et ils étaient bien connus de la mairie de leur ville comme toute leur famille. Ils faisaient aussi des projets d’avenir : aider leur père à construire leur maison, se former et travailler quand ils auraient leurs papiers de séjour et vivre. Vivre, comme leur cousin qui est français, comme leur frère, encore à l’école, qui aura une carte de séjour à 18 ans, comme tous les jeunes de leur âge.

Depuis que Mustafa a eu sa majorité et depuis l’arrivée d’Eyup, ils ne se sont  pourtant pas privés d’écrire à la préfecture. La dernière fois, le 19 juillet 2009. Sans véritable examen de leur situation personnelle et familiale, la seule réponse des autorités est cet arrêté de reconduite à la frontière qui est comme une insulte à leur enthousiasme et à leur volonté de mettre toute leur énergie à s’intégrer dans leur nouveau pays.

 

Jeunes, parents, membres d’associations,  de partis politiques ou simples citoyens, nous demandons instamment à Monsieur le Préfet de Vaucluse d’abroger les arrêtés de reconduite pris à l’encontre de Mustafa et Eyup ERGEN et de régulariser leur situation.


Pour signer la pétition du Réseau éducation sans frontières, cliquez ici

Commenter cet article