Mon intervention sur les expulsions des Afghans lors du débat en séance plénière

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Marie-Christine Vergiat
au nom du groupe GUE/NGL

Monsieur le Président, chers collègues, on pourrait se féliciter de l'organisation de ce débat. Je suis pourtant atterrée par la langue de bois qui nous a été offerte. Cessons de jouer sur les mots. Oui, ce sont des expulsions collectives qui ont été organisées.
L'Union européenne se glorifie de défendre les droits de l'homme. Le droit d'asile est l'un de ces droits fondamentaux. Or, aujourd'hui, ce sont bien des Afghans qui ont été expulsés dans un pays en guerre, guerre à laquelle participent de nombreux pays européens.
Monsieur Barrot, excusez-moi, les législations qui sont concernées sont bien autant des législations européennes que des législations nationales, et ne nous renvoyez pas au cas par cas des situations nationales. Une grande partie des situations ainsi provoquées sont dues à la directive dite "retour", que je préfère appeler directive de la honte, parce qu'elle est une directive de la honte pour tous les défenseurs des droits de l'homme. Vous savez que les demandeurs d'asile sont traités très différemment dans l'ensemble des pays européens et, justement à cause de ces différences, les Afghans ne sont pas en état de demander un asile dans de bonnes conditions.
Je m'associerai donc à toutes les questions qui ont été posées par mes collègues et je vous demanderai de veiller à ce qu'une évaluation soit faite du bilan de l'ensemble de ces politiques au cas par cas, si possible.

Pour suivre l'integralité du débat sur ce sujet, cliquez ici

Commenter cet article