Mon intervention sur le système d'information Schengen (SIS II)

Publié le par Marie-Christine Vergiat

 

Marie-Christine Vergiat, au nom du groupe GUE/NGL

 

Madame la Présidente, je voudrais intervenir sur le système d'information Schengen. Nous devons examiner aujourd'hui le cadre juridique qui permet le transfert de SIS I vers SIS II. Je dirais que tous les clignotants sont au rouge en la matière. Le moins que l'on puisse dire, Madame la Commissaire, c'est que les tests n'ont pas été concluants à cet égard.

 

Néanmoins, malgré l'opposition de trois États membres, et non des moindres – la France, l'Allemagne et l'Autriche – la Commission persiste. Au sein du groupe GUE/NGL, vous savez que nous avons une réticence tout aussi persistante, je dirais, sur les questions de fichage et les risques que cela comporte par rapport à la protection des données. Je trouve que nous vivons une période assez surréaliste au moment où les dérives et les risques liés au tout sécuritaire sont de plus en plus dénoncés par des experts qui savent ce qu'ils disent. Nous devons prendre des précautions en matière de protection des données pour tous les citoyens et les citoyennes, quels qu'ils soient. Nous devons avoir un minimum d'engagement sur les risques de connexion des fichiers. En France, nous sommes bien placés pour savoir ce qu'il en est des dérives.

 

Madame la Commissaire, en l'état actuel des choses, le groupe GUE/NGL ne saurait favoriser un tel transfert.

Commenter cet article