Mon explication de vote sur Europeana - la bibliothèque en ligne de l'Europe

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Lors de la session plénière du Parlement européen à Bruxelles le mercredi 5 mai, les députés européens ont dû voter sur les prochaines étapes du projet Europeana, un portail qui donne accès à l'héritage culturel et scientifique de l'Europe fonctionnant à la fois comme bibliothèque, médiathèque et archives en ligne.

Le projet Europeana est débattu depuis décembre 2009 à la commission parlementaire "Culture et éducation", et en février, nous avions adopté une résolution dont la rapporteur était l'allemande Helga Trüpel (Verts/ALE) et dont j'étais la rapporteure fictive. Le résultat du vote n'a pas satisfait certains groupes politiques et notamment les conservateurs du PPE qui ont décidé de présenter une résolution alternative. Sous la pression des députés du PPE, un consensus a été trouvé et les autres groupes hormis la GUE/NGL se sont associés à cette résolution adoptée finalement en plénière. 

 


Explication de vote

 

de Marie - Christine Vergiat

 

sur Europeana - les prochaines étapes

 

 

 

Je me suis abstenue lors du vote sur la résolution alternative sur Europeana - les prochaines étapes car cette résolution a été présentée par le PPE au mépris du vote qui s'est déroulé en commission.

 

La nouvelle résolution reprend une grande partie de la résolution initiale et intègre donc les amendements que j'avais présentés et qui ont été adoptés, mais le nouveau texte vise avant tout à refuser aux citoyens les moyens d'alimenter eux-mêmes Europeana à travers d'un espace spécial ainsi que la perspective du développement des outils Web 2.0.

 

J'ai donc refusé de m'associer à cette démarche tant sur la forme que sur le fond.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article