"Les Arrivants", un film parrainé par la LDH

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Je vous suggère d'aller voir ce film parrainé par la LDH. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.


LES ARRIVANTS
 

image003


Eté 2008, porte de la Chapelle : arrive sur un camion, pour sa procession, le dieu Ganesh, l’éléphant qui apporte chance et succès. Dans les bureaux de la Coordination des familles demandeuses d’asile, la CAFDA, à Paris XXe, une fresque murale souhaite la bienvenue. Les familles, tout juste débarquées, fatiguées, sans bagages, défilent au guichet d’une salle qui se transforme en une véritable Babel. Elles sont ensuite prises en charge par une assistante sociale qui va s’occuper à la fois de leur dossier de demande d’asile et de trouver des solutions de vie ou de survie en attendant. Le personnel se compose d’assistantes sociales, d’une juriste et de traducteurs, présents ou joignables par téléphone. Le lieu est sommaire ; le budget aussi, obligeant les assistantes à répartir les tickets de métro et de restaurant avec la plus grande parcimonie. Les familles, elles, viennent du monde entier : ici des Erythréens, des Ethiopiens, des Sri-Lankais, des Mongols. Certains muets, d’autres traumatisés, effondrés ou vindicatifs.
 
Ce qu’il faut obtenir d’eux, avec les difficultés linguistiques, c’est un récit précis et convaincant de ce qui les a fait quitter leur pays et du voyage lui-même. Avec des noms de responsables qu’ils ont peur de donner, les pays par lesquels ils sont passés dans l’espace Schengen, qu’ils disent parfois ignorer. Ils acceptent progressivement de raconter. Ce que montre le film, ce sont les entretiens, sans aucun commentaire. Un difficile travail de mise en confiance ; comment expliquer la loi, les six mois d’attente pour déposer un dossier à des gens qui croyaient être enfin arrivés ; comment trouver une chambre d’hôtel qui ne soit pas au cinquième étage sans ascenseur avec des toilettes au rez-de-chaussée pour une femme enceinte, un restaurant qui ne soit pas au nord de Paris pour un logement à Viry-Châtillon, deux carnets de repas quand on n’en a qu’un, une poussette pour une jeune accouchée qui n’a ni lit ni vêtements pour son bébé. On cherche, on se débrouille ou pas, et parfois on craque. Il y a le malheur et les dangers de l’exil ; en face, l’épuisement et l’impuissance de travailleurs sociaux qui font pourtant leur métier avec passion.
 
Ce film est indispensable pour les militants de la LDH, indispensable pour expliquer ce qu’est le droit d’asile et le différencier de la question des sans-papiers dans laquelle on le noie trop souvent, indispensable pour faire réfléchir à la politique française et européenne en matière d’accueil d’étrangers qui sont des êtres humains et pas des chiffres.
 
 
Les Arrivants
Film documentaire, 2009
112’
Réalisation : Claudine Bories et Patrice Chagnard
Production : Les Films d’ici
Distribution : Happiness

Commenter cet article