LDH: Ministère identitaire, discours identitaire

Publié le par Marie-Christine Vergiat

L'identité nationale ne se décrète pas. La LDH maintient ses positions et refuse de cautionner une opération politicienne en direction de l'extrême droite.

Communiqué LDH



Paris, le 9 novembre 2009
 
Ministère identitaire, discours identitaire
 
 
La Ligue des droits de l'Homme continue à tenir pour contraire aux valeurs de la République l'existence même d'un ministère chargé de la gestion de « l'identité nationale », significativement associée à celle de l'immigration.
 
Elle considère comme une opération de communication électorale en direction de l'extrême droite la campagne préfectorale de propagande identitaire lancée par le successeur de Brice Hortefeux. Dans un Etat démocratique, il n'appartient ni aux ministres ni aux fonctionnaires d'autorité de tracer le portrait des « bons Français » et de ce qui les caractérise, pas plus que de convoquer à cet effet des réunions labellisées par le gouvernement.
 
La LDH ne saurait donc cautionner en aucune manière cette récupération officielle de la « lepénisation des esprits ».


Commenter cet article