Hommage à mon amie Hamida Ben Saddia, qui nous a quitté trop tôt

Publié le par Marie-Christine Vergiat


Hommage à Hamida BEN SADIA

 

Hamida était mon amie, ma sœur de combat. Mes premiers échanges avec elle eurent lieu lors de la deuxième affaire du foulard. Venant de rejoindre la LDH, après quelques années à SOS racisme, elle écrivit sur la liste de discussion de la LDH un message qui me frappa par sa justesse, montrant pourquoi il était essentiel de dialoguer et surtout de ne pas couper les ponts avec les filles qui portaient le voile.

 

Faisant sa connaissance quelques semaines plus tard, je lui dis mon admiration et je vois encore son air étonné. Depuis nous n'avons cessé de nous croiser surtout depuis notre arrivée en Seine Saint Denis.

 

Dialoguer, discuter encore, intervenir partout où notre parole pouvait être entendue, que ce soit pour un grand meeting de campagne ou devant une classe de collège : Hamida ne disait jamais non.

 

Elle aimait par dessus tous les débats avec les habitants de ces quartiers populaires qu'elle connaissait si bien. Sa parole de femme, d'origine algérienne, issue de milieu modeste et ayant grandi et  presque toujours vécu en banlieue, faisait d'elle depuis son retour en France une  féministe, militante de l'antiracisme, de la lutte contre toutes les discriminations et pour tous les droits.

 

D'une organisation à l'autre, elle ne renonça jamais à l'envie de peser sur le Politique quels que soient les échecs. Elle était toujours prête à repartir au combat pour l'égalité réelle et la justice sociale

 

Même si je connaissais déjà une grande partie de son histoire, la lecture de son livre me bouleversa tant je n'avais imaginé tout ce qu'elle avait traversé. Lisez « Itinéraire d'une femme française », et vous rencontrerez un symbole de ces femmes qu'on ose encore dire issues de l'immigration, un symbole pour ceux et celles que révulse la manipulation du concept d'identité nationale par l'actuel gouvernement qui alimente le rejet des différences et donc les haines.

 

Hamida était une femme forte, une femme debout. Elle l'est restée à travers tous ces combats. Comme un exemple à suivre.


Marie-Christine Vergiat
Députée européenne Front de Gauche - GUE/NGL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article