GUE/NGL "Le PE rejette la proposition dangereuse sur le temps de travail des transporteurs routiers"

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Le PE rejette la proposition dangereuse sur le temps de travail des transporteurs routiers 
 
GUE-eng.gifAccueillant favorablement le vote du Parlement européen sur le rapport Bauer sur le temps de travail pour les travailleurs du transport routier, la députée portugaise du GUE/NGL Ilda Figueiredo a déclaré que les propositions de la Commission auraient compromis la sécurité sur les routes européennes et sont fondées sur l'hypothèse fausse selon laquelle permettre aux camionneurs indépendants de travailler jusqu'à 86 heures par semaine n'aurait pas un impact négatif sur la sécurité routière.
 
Résultats des votes : 368 pour le rejet de la proposition de la Commission, 301 contre et 8 abstentions
 
"C'est une bonne nouvelle pour les travailleurs routiers que la proposition de la Commission ait été rejetée par le parlement. L'exclusion des transporteurs routiers indépendants de la législation aurait effectivement introduit la semaine de travail de 86 heures dans le secteur simplement pour faciliter le profit des grandes entreprises. Tant les conséquences pour la sécurité, que le dumping social et la déréglementation de l'emploi auraient été encouragées par le biais de la prolifération de contrats de faux "indépendants" ". Ces propositions n'ont plus de sens à présent. La Commission ne peut que présenter une nouvelle proposition sur le temps de travail dans le secteur routier," a-t-elle déclaré.
 
Prenant en compte les arguments et les études qui démontrent les dangers de l'adoption d'une telle proposition, la Commission de l'emploi et des affaires sociales l'a rejetée à deux reprises. Malheureusement, la rapporteur Bauer, avec le soutien de la Commission et du Conseil a insisté pour poursuivre unilatéralement les négociations avec le Conseil sur la question, snobant la décision de la commission.
 
«Comment peut-il être sûr pour les citoyens européens de partager les routes en tant que cyclistes, automobilistes, et piétons avec les conducteurs de véhicules lourds épuisés?» a demandé Figueiredo. Des études montrent que la fatigue a le même effet que l'alcool et est un facteur important dans environ 20 % des accidents du transport routier commercial.
 
Prenant la parole sur la question, le député allemand Thomas Händel a déclaré que le texte de la Commission et de Bauer n'était "rien de plus qu'une extension des heures de travail travaillées des travailleurs indépendants".
 
«La protection des personnes contre les heures de travail excessives est un problème de longue date. La question n'est pas de savoir si le conducteur épuisé est indépendant ou salarié; il s'agit ici de protéger les personnes contre les heures de travail excessives qui conduisent à un risque accru d'accidents, surtout pour les conducteurs de véhicules lourds", a-t-il dit.

Publié dans Transports

Commenter cet article