GUE/NGL: La Justice a été bâillonnée, et l'intransigeance marocaine récompensée

Publié le par Marie-Christine Vergiat

"La Justice a été bâillonnée, et l'intransigeance marocaine récompensée"

 

Madrid 14-04-2010
  

GUE/NGL a accueilli Aminetu Haidar aux Journées d'étude à Madrid

 

GUE-eng.gif"Le silence de l'UE sur le déni continu des droits de l'homme par le Maroc dans son occupation illégale du Sahara occidental ne fait que renforcer le traumatisme subi par le peuple sahraoui", a déclaré Aminetu Haidar lors des Journées d'études du GUE/NGL aujourd'hui à Madrid. 

 

«Le conflit du Sahara occidental a eu des conséquences dramatiques pour les droits de l'homme depuis l'invasion par le Maroc en 1975» a déclaré la militante des droits de l'homme sahraouie. «Cette invasion a été suivie par une politique d'oppression systématique du peuple sahraoui impliquant des tortures et des disparitions". 

 

Comme des milliers de militants détenus illégalement sur de fausses accusations, Haidar a été emprisonnée pendant quatre ans dans des conditions indicibles pour avoir fait campagne contre les abus commis par les autorités marocaines. Actuellement 26 Sahraouis emprisonnés sont en grève de la faim dans les prisons marocaines. 

 

«Depuis l'octroi indigne de "statut avancé" au Maroc dans ses relations avec l'Union européenne, ce pays continue de porter atteinte aux droits de l'homme ainsi qu'au droit international", a déclaré le député espagnol Willy Meyer, qui a condamné les attaques continues sur ceux qui vivent dans les territoires occupés du Sahara occidental et demande de "montrer du doigt le gouvernement espagnol" pour son silence sur la question.   

 

Présidant la réunion, le député portugais Miguel Portas a décrit le récent accord de pêche UE-Maroc comme "une abominable violation du droit international" et a appelé à un référendum au Sahara occidental sur l'autodétermination. "L'intransigeance du Maroc et la réticence à faire des compromis est le résultat de la politique européenne schizophrène sur la question et du fossé entre ses actions et ses discours", a-t-il commenté. 

 

Participant également à la discussion, l'acteur espagnol Willy Toledo a salué la "lutte exemplaire pacifique et démocratique du peuple sahraoui en dépit de l'oppression sévère et des conditions horribles". 

 

Suite de la réunion, Willy Meyer a conduit une délégation de parlementaires GUE/NGL au ministère espagnol des affaires étrangères pour y déposer une lettre pour le Ministre Moratinos demandant à la présidence espagnole de l'Union européenne d'agir pour la libération de prisonniers politiques sahraouis, le respect des droits de l'homme et l'autodétermination du peuple du Sahara occidental.

 

Presse GUE/NGL

Commenter cet article