Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, egalité, fraternité!

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Je serai à Marseille le 16 octobre, pour dire non à la politique du pilori et la xénophobie, et je participerai à la manifestation vers 14h puis à une rencontre débat. En attendant de pouvoir aborder le sujet en direct je vous fais partager le tract de la manifestation :

Des paroles aux lois : 10 bonnes raisons de dire NON!

1 Non aux expulsions en raison de l'origine ethnique !
Les expulsions de Roms sont l’exemple inquiétant d’une discrimination ethnique.

2 Non aux Français de seconde zone !
En prévoyant la déchéance possible de nationalité pour les Français « de papier » et non ceux « de souche », ce
projet de loi crée de fait deux catégories de Français traités différemment.

3 Non à la présomption de culpabilité !
Avec ce projet de loi, les enfants d’étrangers nés en France devront prouver leur innocence pour devenir français à
18 ans.

4 Non à la condamnation pénale du fait d’autrui !
Avec ce que propose la majorité parlementaire, les parents pourront être condamnés pénalement du fait des actes
de leurs enfants. Si ce n’est toi, c’est donc ton fils… !

5 Non à la généralisation des peines plancher !
Avec ce projet de loi, des peines automatiques pourront être appliquées dès la première infraction.

6 Non aux campagnes électorales pour choisir les juges !
Avec ce que propose le ministre de l'Intérieur, des campagnes électorales permettront de choisir les juges
d’application des peines et les présidents de tribunaux correctionnels.

7 Non à l’atteinte au droit d’asile !
En rendant désormais les zones d’attente des migrants indéfiniment extensibles, ce projet de loi compromet
gravement le droit d’asile.

8 Non à la remise en cause du droit à la santé pour les migrants
En supprimant la possibilité de se faire soigner aux migrants sans papiers, ce projet de loi mettra en danger les
étrangers malades et portera atteinte à la santé publique.

9 Non à la stigmatisation des pauvres et des Gens du voyage !
Expulsions des étrangers, répression de la mendicité, habitants des bidonvilles et des squats jetés à la rue,
stigmatisation des gens du voyage, pénalisation des parents en difficulté…

10 Non à l’amalgame immigration–délinquance repris de l'extrême droite !

Après le 4 septembre, nous appellons :
-à combattre toutes les mesures qui portent atteinte aux droits et aux libertés,
-à participer aux actions locales et nationales contre la xénophobiie d''Etat et en particulier aux rassemblements et manifestations du 16 octobre contre le projet de loi Besson

Pour plus d'informations : www.nonalapolitiquedupilori.com

Commenter cet article