Communiqué de la délégation française GUE/NGL sur le programme de développement de Doha de l'OMC

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Délégation française Front de gauche / GUE-NGL

Communiqué de presse

 

OMC

 

 

 

 

Bruxelles, le 16 décembre

 

 

 

Programme de développement de Doha de l'OMC : la droite européenne confirme sa conception du développement des pays en développement !

 

 

Nous avons voté contre la résolution du Parlement européen sur le programme de développement de Doha (PDD) adopté par la conférence ministérielle de l'OMC du 2 décembre 2009.

 

Les conclusions de cette conférence poursuivent dans la voie de la libéralisation des échanges commerciaux et des services, y compris des services financiers et des services publics sans tirer les leçons de la crise économique et financière, au prétexte qu'elle profiterait à l'ensemble des membres de l'OMC.

 

Tous les amendements progressistes visant l'intégration de normes sociales et environnementales et la protection des services publics (santé, éducation, culture, eau, énergie) ont été rejetés par la droite.

Il en a été de même des garanties en faveur des pays en développement et des ACP pour adopter des politiques et des mesures tenant compte de leurs situations spécifiques tout comme des amendements qui visaient à exiger une protection adéquate des secteurs de la banane pour la Guadeloupe et la Martinique.

 

Le vote de ce jour montre clairement un clivage droite-gauche sur une question politique essentielle.

Malgré ses discours, la droite montre clairement qu'il s'agit de renforcer la libéralisation mondiale pour les produits et services européens au détriment des conditions de vie et du "développement" des économies et des sociétés des pays émergents et en développement. Nous ne pouvons accepter ni cautionner une telle politique.

 

 

 

Marie-Christine Vergiat

Coordonatrice de la délégation française

Front de gauche du groupe GUE/NGL

Commenter cet article