c/p "Murad Akincilar a été libéré de prison"

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Communiqué de presse de Marie-Christine VERGIAT et Rui TAVARES, députés européens

Bruxelles, 5 juin 2010

 

Murad Akincilar a été libéré de prison 

 

Istanbul - Murad Akincilar, citoyen turc réfugié depuis 2001 en Suisse où il travaille auprès du syndicat UNIA et milite pour les droits des travailleurs migrants, a été arrêté à Istanbul le 30 Septembre 2009 en raison des prétendus liens avec une organisation terroriste turque. 

 

Le tribunal d'Ankara a ordonné hier sa libération. Selon le secrétaire général de l'UNIA Jacques Robert, présent hier à l'audience, le dossier établi par la justice turque "est vide". Les accusations portées contre lui reposaient en effet seulement sur une empreinte digitale trouvée sur une des publications dans laquelle il écrit et le fait que cette revue aurait possédé la même adresse IP qu'une organisation révolutionnaire turque.

Depuis l'arrestation de Murad, une campagne pour sa libération a mobilisé un grand nombre des représentants des autorités genevoises et suisses, des organisations internationales ainsi que des membres du Parlement européen.

 

Marie-Christine VERGIAT, députée française du Front de gauche et membre de la sous commission "droits de l'Homme" du Parlement européen, saisi de  ce dossier par le syndicat UNIA et le comité de soutien à Murad a interpellé les autorités turques conjointement avec sa collègue Héléne Flautre, présidente du groupe d'amitié avec la Turquie.

 

Rui TAVARES, député portugais du groupe de la Gauche unitaire européenne/ Gauche verte nordique (GUE/NGL), était membre d'une délégation internationale qui s'est déplacée à Istanbul pour assister à l'audience du tribunal. Il a déclaré: "Les accusations sont évidemment fausses. Il est clair que Murad a dû être libéré. Il en va de même pour les autres accusés, certains d'entre eux arrêtés simplement parce qu'ils possédaient certains livres. Par ailleurs, l'état de santé de Murad est grave (ces derniers mois, il a eu deux décollements de la rétine des deux yeux) et nécessite des soins médicaux appropriés. "

 

Nous nous félicitons de la libération de Murad. Cette libération  ne peut être vue que comme un signe positif d'autant plus qu'elle a été demandée par le Procureur lui même.

 

Néanmoins, nous appelons à maintenir la vigilance.  En effet, une nouvelle date d'audience  a été fixée au 26 juin pour rendre un jugement sur le fond.

 

Nous allons continuer à suivre son cas.

Publié dans Kurdes-Turquie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article