c/p "Les universités doivent préparer l'avenir des étudiants et non répondre aux seuls besoins des entreprises"

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Communique de presse de Marie-Christine Vergiat, députée européenne GUE/NGL - Front de Gauche - Membre de la sous-commission Droits de l'Homme du Parlement européen

 

 

Strasbourg, le 20 mai 2010

 

 

Les universités doivent préparer l'avenir des étudiants et non répondre aux seuls besoins des entreprises

 

 

Le Parlement européen a adopté ce jour une résolution visant à promouvoir diverses formes de partenariats entre les universités et les entreprises sous prétexte de "moderniser" les premières et de leur permettre de répondre aux nouveaux défis du marché.

 

Dans le débat qui a précédé, quasiment aucune intervention n'a rappelé le rôle de l'université en matière d'acquisition et de recherche des savoirs et sa contribution fondamentale à l'émancipation des individus. Il ne fut question que des besoins à court terme des entreprises ignorant que la clé de la mobilité sociale et professionnelle passe d'abord et avant tout par l'acquisition des savoirs fondamentaux.

 

Cette résolution soutient le processus de Bologne contre lequel, dans de nombreux pays, une grande partie de la communauté universitaire s'insurge.

 

Oui, il faut donner aux étudiants les meilleures armes pour trouver un emploi et s'adapter aux évolutions du monde économique et social, mais pas au détriment de l'indépendance des universités.

 

Nous demandons un réel bilan de la mise en oeuvre du processus de Bologne et Un dialogue avec l'ensemble des parties prenantes en commençant par tous les acteurs de la communauté universitaire.

 

Nous refusons de livrer les universités aux seules lois du marché car c'est seulement ainsi que nous préserverons l'avenir.

 

Nous estimons que la logique du profit à court terme a déjà fait suffisamment de dégâts.

Commenter cet article