Appel "LE DESARMEMENT NUCLEAIRE, C’EST URGENT AUSSI POUR LA FRANCE!"

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Ci-dessous un appel que j'ai signé avec quelques uns de mes collègues pour le désarmement nucléaire.

24.01.2010

APPEL de PERSONNALITES Rendu public le samedi 23 janvier 2010 au Café du Croissant A 100 jours de l’ouverture de la Conférence d’examen du Traité de non-prolifération

LE DESARMEMENT NUCLEAIRE, C’EST URGENT AUSSI POUR LA FRANCE!

APPEL POUR QUE LA FRANCE S'ENGAGE PAR DE NOUVELLES MESURES
DANS UN PROCESSUS DE DESARMEMENT NUCLEAIRE MULTILATERAL

Le désarmement nucléaire est à l'ordre du jour. Barack Obama a annoncé cet objectif pour les Etats-Unis. La communauté internationale s'est montrée intéressée lors de la réunion du Traité de non-prolifération en mai 2009 à l'ONU et la résolution du Conseil de Sécurité du 24 septembre 2009, votée à l'unanimité, en fixe l'objectif. Les prochaines échéances devraient marquer des étapes décisives: en décembre 2009, les Etats-Unis et la Russie devaient renouveler le traité START de diminution des stocks de missiles et de têtes nucléaires, en mai 2010, le Traité de non-prolifération tiendra sa Conférence d'examen pour décider de nouvelles mesures de désarmement nucléaire.

Paradoxalement, la France se montre timorée pour envisager de nouvelles mesures de désarmement nucléaire. Après avoir fermé son site d'essais nucléaires de Moruroa et ses sites de production de matières fissiles et après la réduction d'un tiers de sa force aéroportée, la France semble dans une position d'immobilisme. Nous nous sommes félicités des mesures de désarmement nucléaire unilatéral. Nous appelons la France à prendre de nouvelles mesures de désarmement nucléaire, pour que notre pays prenne une place primordiale dans le concert des nations et trouve ainsi une nouvelle crédibilité.

La situation mondiale actuelle est toujours dominée par les conceptions stratégiques issues de la guerre froide, fondées sur la possibilité d'une frappe nucléaire quasi-immédiate. Les arsenaux américains et russes demeurent prêts à déclencher une apocalypse nucléaire en quelques minutes. La France doit prendre une initiative pour dénoncer cette situation inadmissible. Les milliers d'armes nucléaires dont disposent actuellement les Etats-Unis et la Russie n'assurent en rien la sécurité des citoyens de ces deux pays, mais compromettent la sécurité du monde.

La communauté internationale a voté en assemblée générale de l'ONU le souhait d'une Convention d'élimination des armes nucléaires qui en préciserait les étapes et les dates butoirs. Lors d'un vote intervenu le 26 avril 2009, le Parlement européen a affirmé souhaiter une telle convention, en vue d'une élimination totale des armes nucléaires en 2020, comme le demande le maire d'Hiroshima. La France doit soutenir ce projet de convention d'élimination totale des armes nucléaires, qui démontrera qu'une autre conception de la sécurité peut être élaborée sans recours à l'arme nucléaire.

Nous appelons la France à engager de nouvelles mesures de désarmement nucléaire. En donnant ainsi l'exemple, la France aura toute crédibilité pour proposer à la communauté internationale une conception de la sécurité dans un "monde libéré des armes nucléaires"(1)
.
-------------------
(1) Selon le président des Etats-Unis.


LISTE DES SIGNATAIRES AU 23 JANVIER 2010


Henry Alleg (Ecrivain), Didier Anger, Patrick Apel-Muller (Directeur de la rédaction de l'Humanité), Daniel Durand (Chercheur), Mgr Jacques Gaillot (Evêque), Susan George, Stéphane Hessel, Albert Jacquard (Généticien, Philosophe), Venance Journé (Chercheur CNRS), Hélène Langevin-Joliot (physicienne), Stéphane Lhomme, Paul Quilès (ancien Ministre de la Défense, Maire), Pierre Rabhi, Bernard Ravenel, Rufus (Comédien), Mgr Marc Stenger (évêque, président de Pax Christi France), Catherine Lecoq (Comédienne Chanteuse Conseillère Régionale), Michel Le Thomas (Réalisateur), Patrick Schmitt (Metteur en scène), Jacques Testart (Biologiste, Directeur de Recherche honoraire à l'I.N.S.E.R.M.).

Nils Andersson (Co-Président de l'Association pour la défense du Droit International  humanitaire ADIF), Bernard Baissat (Union Pacifiste de France), Abraham Béhar (Président Association Française des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire), Arielle Denis (Co-Présidente du Mouvement de la Paix), François Cosserat (Président du MNLE, Réseau Homme et Nature), Monique Dental (Présidente du Réseau féministe « Ruptures »), Daniel Fontaine (Président de l’Association des Communes, Départements, Régions pour la Paix, Maire), Jean-Paul Hébert (Ligue des Droits de l’Homme), Claude Jouseaume (Citoyen du monde, Union Pacifiste, Réseau ''Sortir du nucléaire'', Syndicaliste à SUD-CT), Dominique Lalanne (Co-Président Armes nucléaires-STOP), Jacques Le dauphin (Directeur de l'Institut de Documentation et de Recherches sur la Paix), Yannick Malenfant (Secrétaire Général Fédération CGT Défense), Maurice Montet (Secrétaire Union pacifiste de France), Denis  Pelletier (Association Des Libres Penseurs de France), Anick Sicart (Appel des Cent pour la Paix), Marlène Tuininga (Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté), Pierre Villard (Co-Président du Mouvement de la Paix).

Marie-Christine Blandin (Sénatrice), Michelle Demessine (Sénatrice), Jean Desessard (sénateur), Robert Hue (Sénateur, Président du Mouvement Unitaire Progressiste), Bernard Hugo (Sénateur-Maire honoraire), Jacques Müller (Sénateur), Dominique Voynet (Sénatrice-Maire), Yves Cochet (Député), Jacqueline Fraysse (Députée), Noël Mamère (Député), Chantal Robin Rodrigo (Députée), Christiane Taubira (Députée),

François Alfonsi (Eurodéputé), Sandrine Bélier (Eurodéputée), Malika Benarab-Attou (Eurodéputée), Jean-Paul Besset (Eurodéputé), José Bové (Eurodéputé), Pascal Canfin, (Eurodéputé), Daniel Cohn-Bendit (Eurodéputé), Karima Delli (Eurodéputée), Hélène Flautre (Eurodéputée), Catherine Grèze (Eurodéputée), Jacky Henin (Eurodéputé), Yannick Jadot (Eurodéputé), Eva Joly (Eurodéputée), Nicole Kiil-Nielsen (Eurodéputée), Patrick Le Hyaric (Eurodéputé), Marisa Matias (Eurodéputée), Marie-Christine Vergiat (Eurodéputée),

Lysiane  Alezard (Conseillère régionale), Sylvie Altman (Conseillère Régionale), Bénédicte Bauret (Conseillère Régionale, Maire-Adjoint), Lydie Benoist (Conseillère Régionale), Josiane Bernard (Conseillère Générale), Patrice Bessac (Conseiller Régional), Philippe Camo (Conseiller Régional), Michelle Carmouse (Vice-Présidente Conseil Régional Poitou-Charentes, Maire-Adjointe), Jean Claude Mairal (Vice-Président du Conseil Régional Auvergne, Secrétaire national de l'ANECR), Gabriel  Massou (Conseiller Régional), Francis Parny (Conseiller Régional), Véronique Sandoval (Conseillère Régionale), Joseph Trehel (Conseiller Régional)

Sylvette  Amestoy (Maire-Adjointe), Denis Baupin (Maire-Adjoint), Pierre Cauchard, Desandes Georges, Mariette Gérard, Pierre Jancou (Maire-Adjoint), Jean-Paul Le Glou (Conseiller municipal, Vice-président de Plaine commune), Julien Le Glou (Maire-adjoint), Jean Rodier (Maire-Adjoint), Anne Sabourin (Conseillère de Paris), Cendrine Berger (Conseillère municipale)

Jack Bernard, Yolande Cavelot, Marc Denis, Jean Pierre Laspougeas (militant associatif), Philippe Laville (Enseignant, Ligue des Droits de l'Homme).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article