Appel à rassemblement : L'Europe solidaire avec le peuple grec contre les marchés financiers

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Appel à  rassemblement :
L'Europe solidaire avec le peuple grec contre les marchés financiers

 
 
Mercredi 5 mai  -  18h30

Devant la délégation de la Commission européenne à Paris,
288 Bld Saint Germain, Paris 7 e (Mo Solférino)

 
Les marchés financiers s'attaquent depuis plusieurs mois à la Grèce. Pour « rassurer les marchés », l'Union européenne et le FMI imposent une cure d'austérité drastique au peuple grec. L'âge de la retraite passera à 67 ans. Les salaires seront diminués de 15% dans le secteur public, et les licenciements facilités dans le secteur privé. La TVA sera augmentée de 2 points. D'autres mesures sont prévues. Ce plan d'austérité plongera l'économie grecque dans la dépression.
 
La Grèce n'est que le premier domino. Une fois son compte réglé, les marchés financiers s'attaqueront à d'autres pays, Portugal, Espagne, Irlande... ou France. L'enjeu est simple: qui paiera la facture de la crise financière, du renflouement des banques et des déficits publics ? L'Union européenne annonce un « plan de sauvetage de la Grèce ». Mais les prêts consentis ne profiteront qu'aux spéculateurs, pas au peuple grec. Et ils ne résoudront rien à terme.
 
Si les peuples européens ne réagissent pas fortement, les droits sociaux seront partout mis à mal. Les peuples seront dressés les uns contre les autres, comme c'est déjà le cas des Grecs, désignés comme « tricheurs » et « irresponsables ». On sait où cela peut mener. Pour stopper cet engrenage, nous devons nous mobiliser aux côtés des Grecs. Une grève générale est prévue en Grèce le 5 mai et les organisations grecques appellent à la solidarité des mouvements sociaux européens. Nous exigeons de l'Union européenne et des gouvernements :

- des mesures énergiques contre la spéculation financière,

- un véritable plan de solidarité financière avec la Grèce,

- une réorientation radicale de la construction européenne, qui privilégie les intérêts des populations et pas de la finance.
 


Premiers signataires
Agir contre le chômage (AC !), Aitec/Ipam, Attac France, CGT Finances, Fondation Copernic, Droit au logement (DAL), Europe solidaire sans frontières, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), Initiative des étudiants et travailleurs grecs à Paris, Marches européennes, Mémoire des luttes, Sud PTT, Transform Europe, SY.RIZ.A – Coalition de la Gauche radicale (Grèce), Union SNUI Sud Trésor Solidaires, Union syndicale Solidaires.
Organisations politiques en soutien : Les Alternatifs, Gauche unitaire, Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Mouvement politique d'éducation populaire (MPEP), Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Parti communiste (PC), Parti communiste des ouvriers de France (PCOF), Parti de gauche (PG), République et socialisme, Les Verts

Publié dans Grèce-Crise

Commenter cet article