Election Barroso:Communiqué de la Délégation française FDG au sein de la GUE/NGL

Publié le par Marie-Christine Vergiat

 

Communiqué de la Délégation française « Front de gauche » au sein de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL)

 

 

Monsieur Barroso réélu Président de la Commission grâce au soutien des socio-libéraux

 

Pendant toute la campagne européenne, la majorité des partis politiques français ont promis une autre Europe en assurant qu'elle était possible dans le cadre de plateformes européennes.

 

Or, qu'a-t-on vu aujourd'hui ? L'élection triomphale de monsieur Barroso par 382 voix pour, 219 contre et 117 abstentions.

 

Les lois mathématiques sont là. Si l'ensemble des socialistes, des Verts et des «Libéraux » s'étaient jointes à celles de la GUE/NGL pour voter contre l'investiture de monsieur Barroso non seulement il n'aurait pas eu la majorité absolue mais il n'aurait pas été réélu et ne pourrait pas poursuivre sa politique.

 

Alors quoi que disent les socialistes et le MODEM en France, les faits sont là et ce sont des alliances objectives entre conservateurs, socialistes et libéraux qui empêchent toute alternance politique en Europe.

 

Avec nos collègues de la GUE/NGL, nous avons clairement voté contre monsieur Barroso car nous voulons vraiment que l'on donne une autre orientation aux politiques européennes. Nous disons qu'il est temps de mettre un frein à la casse des services publics et des acquis sociaux. Nous voulons une autre politique apte à répondre aux préoccupations des Européens et notamment de ceux et celles qui sont le plus durement touchés par la crise.

 

A la veille du vote irlandais sur le traité de Lisbonne, nous réaffirmons notre opposition à l'Europe ultralibérale de monsieur Barroso et notre volonté d'aider à la construction d'une alternative de gauche partout en Europe.

 

Non décidément "rien ne bouge au Parlement européen".

 

 

Marie-Christine Vergiat

Députée européenne

Commenter cet article