Rendez-vous à Arles, lundi 24 août, à l'Université citoyenne d'Attac!

Publié le par Marie-Christine Vergiat

 


Après Toulouse pour les deux dernières éditions, Attac-France (1) revient tenir son université citoyenne d'été à Arles, d'aujourd'hui au 25 août. Les comités locaux de Nîmes - où la co-présidente Aurélie Trouvé a ses attaches familiales -, d'Uzès et d'Alès ont pris une part active à l'organisation de ces journées, dont le thème se résume en une question centrale : Que faire du capitalisme ? « Il ne s'agit plus seulement de dénoncer les excès du néo-libéralisme , expose le sociologue Philippe Corcuff, membre du conseil scientifique du mouvement altermondialiste. Les pays du G20 parlent de refonder le système, mais qu'à gauche, depuis la chute du mur, l'horizon n'est pas clair, il est temps de proposer de véritables alternatives face à ce capitalisme que nous récusons, et de trouver les moyens de s'émanciper. » "L'émancipation altermondialiste" fera d'ailleurs l'objet d'une des trois assemblées plénières, avec "Faut-il dépasser le capitalisme ?" et "L'Europe face à la crise écologique", à laquelle participeront trois nouveaux députés européens : Liêm Hoang-Ngoc (PS), Michèle Rivasi (Europe Ecoplogie) et Marie-Christine Vergiat (Front de Gauche). Au cours de ces journées seront également analysées, conformémement au credo "Agir local, penser global", différentes « luttes quotidiennes contre les ravages du néolibéralisme, notamment dans le Gard (santé, délégation de service public pour les transports scolaires du Département, immigration...) ». Deux ans après la crise qui l'a secoué, cette université d'été permettra ainsi à Attac - dont le nombre d'adhérents est passé de 30 000 à 12 000 - de réaffirmer son positionnement : « Etre un laboratoire d'idées en faisant de la politique non partisane. »

Midi libre, M.C. [21/08]

L'Université citoyenne d'ATTAC du 21 au 25 août, au palais des Congrès d'Arles. 

 

Commenter cet article