Une minute de silence pour Natalia Estemirova

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Le Parlement européen a respecté une minute de silence en hommage à Natalia Estemirova, militante russe des droits de l'homme retrouvée morte mercredi 15 juillet. Le Vice-Président Alejo Vidal-Quadras a lu ce matin, au nom du Président du Parlement, Jerzy Buzek, une déclaration invitant les autorités russes à enquêter sur le meurtre de l'activiste.

A la suite de l'annonce du décès tragique de Natalia Estemirova, le Vice-Président du Parlement, Alejo Vidal-Quadras (PPE, ES), a demandé ce matin aux députés d'observer une minute de silence. Au nom du Parlement européen "j'aimerais exprimer notre sympathie et les condoléances à la famille et aux amis de la militante décédée."
 
Militante russe des droits de l'homme, Natalia Estemirova, qui dénonçait les exactions en Tchétchénie, avait reçu en 2005 la médaille Robert Schuman du Parlement européen et avait été proposée pour le prix Sakharov. Elle était aussi devenue la première journaliste à recevoir le prix Anna Politkovskaïa, en 2007.
 
"Nous invitons  les autorités de la Fédération de Russie à lancer une enquête sur son décès et à faire de leur mieux pour traduire les responsables en justice", a ajouté le Vice-Président.
 
Le Parlement européen veut promouvoir la démocratie, l'État de droit et les droits de l'homme. "Il est donc de notre obligation", a-t-il conclu, "de soutenir tous ceux qui luttent partout dans le monde pour les mêmes valeurs, comme Natalia Estemirova".
Natalia Estemirova, militante des droits de l'homme, prix Anna Politkovskaïa 2007, retrouvée morte le 15 juillet 2009. ©BELGA/Photo ITAR-TASS/Sergei Uzakov

Natalia Estemirova, militante des droits de l'homme, prix Anna Politkovskaïa 2007, retrouvée morte le 15 juillet 2009 - ©BELGA/Photo ITAR-TASS/Sergei Uzakov

Droits de l'homme - 16-07-2009

Commenter cet article