L’espoir domine la baie des Anges

Publié le par Marie-Christine Vergiat

Article par Pierre Barbancey dans L'Humanité du 29/06 sur la fête du Château à Nice:

L’espoir domine la baie des Anges

Nice . Le traditionnel rendez-vous des communistes des Alpes-Maritimes a attiré des milliers de personnes venus débattre et faire la fête.

 

Rendez-vous traditionnel des communistes des Alpes-Maritimes, la fête du Château reflétait bien, cette année, l’état d’esprit et les dispositions des progressistes du département et plus largement de la région. Avec le Front de gauche, ils ont en effet envoyé une députée au Parlement européen, en la personne de Marie-Christine Vergiat. Ce week-end, à Nice, elle a d’ailleurs redit sa volonté de faire entrer dans l’euro-hémicycle des notions telles que « la solidarité, le féminisme, la liberté » et surtout, de « développer la démocratie délibérative qui permette de construire un pont entre les élus et les citoyens ».

Prochain rendez-vous électoral, les régionales ont occupé une bonne partie de l’après-midi de samedi. Robert Injey, conseiller communautaire niçois, responsable de la fédération du PCF, avec Gérard Piel, vice-président communiste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, avaient invité pour débattre les représentants de toutes les formations de gauche, du PS au NPA en passant bien sûr par les amis de Jean-Luc Mélenchon, ainsi que des écologistes. Pour Injey, « il s’agit d’empêcher le gouvernement de conquérir de nouveaux pouvoirs et pour cela nous devons être porteurs d’autres combats, sur d’autres exigences », même s’il constate qu’au niveau de la région « il n’y a pas eu possibilité de faire de véritables ruptures avec le capitalisme ». Au nom du parti socialiste, Paul Cuturello a tenté d’expliquer qu’il faut « que la gauche garde la région, ce lieu de contre-pouvoir » et pour cela « il vaut mieux une gauche rassemblée qu’une gauche divisée ».

Dans l’assistance, les réactions ne se sont pas fait attendre notamment sur les contenus programmatiques à construire avec les citoyens ou encore sur l’attitude du PS dont certains élus locaux cherchent plutôt à s’allier avec la droite que construire un véritable rassemblement de gauche.

Sur cette colline qui domine la baie des Anges, les multiples débats ont permis d’évoquer la figure de Virgile Barel, « un révolutionnaire en pays niçois », la situation de l’hebdomadaire des communistes des Alpes-Maritimes, le Patriote Côte d’Azur en grande difficulté financière, la planète alimentaire avec Gérard Le Puill ou encore la Palestine avec la présence de la mère de Salah Hamouri et de Jean-Claude Lefort, président du comité pour la libération du jeune franco-palestinien. Un week-end de fête où la politique et la musique ont attiré des milliers de personnes.

 

Publié dans Européennes 2009

Commenter cet article